Dans le sud-ouest aujourd’hui !!

Article de Jean Weber, dans le Sud Ouest

Goulamas'k

Long en bouche, avec un nez gascon et des arômes de petits fruits basques, le millésime 2013 du festival Xarnegu Eguna, à déguster jusqu’au 4 mai, culminera samedi prochain dès 19 h 30, avec sa tournée de concerts enivrante, selon ses producteurs enthousiastes à Bardos.

Moyennant un droit d’entrée de 15 euros, une boisson étant offerte, le public se verra proposer, à bonne température et en soirée ce jour-là, une large rasade de sons et de lumières.

Sonorités sans frontières

Après les précieuses gouttes (sonores) versées par la chanteuse Amaïa Riouspeyrous et son groupe composite de musiciens aussi rock que folk, aptes à préfacer la sortie d’un nouvel album prévu au mois de juin, le public sera invité à déguster quelques franches rasades servies par l’ensemble Goulamas’k mêlant, sans modération aucune, colère et poésie avec l’assemblage unique de sonorités occitanes et catalanes.Le trio Kinky Beat, se réclamant entre autres de l’impertinent Manu Chaon offrira quant à lui son très original cocktail de sonorités sans frontières alliant hip-hop, reggae et samba aux forts degrés d’alcool de la drum and bass et du rock dans tous ses états.Les neuf « musicos » réunis pour leur part sous l’étiquette Xutik bien connue au Pays basque feront volontiers déguster les notes gourmandes d’un deuxième album à la robe fortement métissée.
Un réel défi
Fruit du mariage d’influences urbaines issues tant de Marseille que de Paris, La Fine Equipe se chargera, dit-on, de mettre à la finale, jusqu’au bout de la nuit, sa propre soif de musiques du monde en scène pour tous les amateurs de DJ -beatmakers, ingénieurs et producteurs de son, attendus en nombre samedi prochain à Bardos.Citant volontiers le poète mexicain surréaliste Octavio Paz (« Toute culture naît du mélange, de la rencontre, des chocs »), Virginie Hamioui-Diribarne, la présidente de l’association Xarnegu Eguna, ne craint pas d’avouer que « du succès populaire de la journée du samedi 4 mai dépendra le succès financier de notre 9e festival ». Un réel défi.Créé en 2005 pour affirmer aussi haut que fort la réalité du mélange des cultures en Pays de Bidache, Xarnegu Eguna, du strict point de vue comptable, semble condamné à miser en effet le montant intégral de son tapis à chacune de ses éditions.
Pour réserver : mairie de Bardos, tél. 05 59 56 80 59Lien vers article : http://www.sudouest.fr/2013/05/02/rock-a-volonte-1041144-4608.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s